Jardinier Nocturne

Nous sommes conviés à la grande Parade

où danse nos peines au pied des grands arbres.

Sur des airs souriants se bousculent les paroles,

Et son feu ardemment assourdi les silences.

On y avale des couleuvres

on y perce les abcès qui fourchaient les langues.

Nos démons éblouis

jardiniers délogés

délaissent fleurs et bosquets

de nos sourdes manies.

Nous somme conviés à la grande Parade,

Où les visages s’arment de rires

Rassemblant en grande croisade

Les malmenés silènes et satyres

Tout le monde doit s’y rendre

Portant haut ses désirs

Et si jamais il te plait

D’être de sombre humeur

Il te faudra rester muet

Qu’on ne te torde le coeur

Nous sommes conviés à la grande Parade

Qui piétinent nos coeurs indécis

Ecrasant les semis

De nos frêles escapades

Alors gardes toi bien

D’offrir tout tes secrets

Toutes tes serpes d’ombres

Qui taillent chaque éclats 

De rires et de larmes

qui amollissent tes jambes.

Nous sommes conviés à la grande Parade

Qui de son sourire aux tranchantes émailles 

Dévorent les broussailles

De nos monstres maussades

Et si hier le festin

Fut d’orgiaques paradis

Demain tu ne trouveras 

Plus d’ami en ton sein

Entretenir le jardin

Où bercer ta folie

GÉO M

Toute l’actualité du collectif Spass, de la revue Voyons voir, de la compile 100% jouir et autres festivités dans ta boite mail.

Inscris-toi à notre newsletter!

Vous avez bien été abonné à la newsletter

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.